«

Coup de chaleur : point et nouveaux outils d’aide

A l’heure où l’été approche et où le risque de canicule est toujours aussi important, il est bon d’effectuer le point sur l’impact du soleil sur les travailleurs et notamment sur le coup de chaleur. L’Institut de Recherche Robert Sauvé en Santé et en Sécurité au Travail (IRSST) fait un point sur certains outils disponibles pour limiter les risques.

Rappel : qu’est-ce qu’un coup de chaleur
Un coup de chaleur survient brusquement lorsque le corps ne réussit plus à se refroidir suffisamment. La température corporelle, normalement de 37 °C, ne cesse d’augmenter et atteint plus de 40 °C. Ses conséquences peuvent être très graves y compris mortelles.

Quelles sont les principaux facteurs de risque
Au niveau environnemental
La chaleur dès lors quelle atteint les 30 °
L’ensoleillement – Exposition directe au soleil – Absence d’ombre
L’humidité : un taux élevé augmente le risque

Quelles sont les facteurs d’augmentation du risque

Dans un cadre général
• Ne pas disposer d’eau à proximité du lieu de travail.
• Travailler dans un endroit exposé au soleil ou sans circulation d’air.
• Effectuer une tâche qui exige des efforts physiques soutenus.
• Travailler sans relâche, sans prendre de pauses.
• Garder un rythme de travail rapide.
• Porter un vêtement qui ne permet pas l’évaporation de la sueur.
• Ne pas connaître le danger ni les mesures de prévention à prendre en cas de travail à la chaleur.
• Ne pas tenir compte des symptômes et des signes annonçant un coup de chaleur.
• Ne pas boire assez d’eau.

Pour certains travailleurs
• qui sont en mauvaise condition physique
• qui ont des antécédents médicaux
• qui ont connu des problèmes de santé récents (diarrhée, fièvre, vomissements)
• qui prennent des médicaments, manquent de sommeil ou consomment de l’alcool
• qui ne sont pas acclimatés à la chaleur

Comment détecter le coup de chaleur : quels sont les symptômes
Premier niveau
• Crampes musculaires
• Frissons
• Mal de cœur
• Mal de ventre
• Étourdissements, vertiges
• Fatigue inhabituelle ou malaise généralisé
• Mal de tête

Deuxième niveau
• Confusion
• Incohérence des propos
• Agressivité, comportement bizarre
• Perte d’équilibre
• Perte de conscience
• Vomissements

Attention, le deuxième niveau atteint, il y a URGENCE !
1.Alertez les premiers secours : les secouristes en milieu de travail, SAMU (15), pompiers.
2.Transportez la personne à l’ombre ou dans un endroit frais et ôtez-lui ses vêtements.
3.Aspergez son corps d’eau.
4.Faites le plus de ventilation possible.
5.Donnez-lui de l’eau fraîche en petites quantités si elle est consciente et lucide.

Politique de Prévention
Organisation du travail
Modifier les horaires, aménager zones d’ombres, rotation du personnel, temps de pause, mettre à disposition de l’eau fraîche, fournir une information au personnel.
Eviter le travail isolé.
Au niveau comportement et formation
Boire si possible un verre d’eau fraîche toutes les 20 minutes.
Attention ne jamais boire plus d’1,5 litre par heure!
Prendre garde aux travailleurs non acclimatés.
Eviter les boissons alcoolisées.
Porter des vêtements appropriés.
Adopter un rythme de travail approprié (ne pas chercher à aller plus vite pour gagner du temps par exemple).

Les outils en ligne
Plusieurs outils ont été mis en ligne par l’IRSST :
1) Calcul de la TAC (Température de l’Air Corrigée)
https://www.irsst.qc.ca/prevenir-coup-chaleur-travail/calcul-tac.aspx

2) Calcul de l’alternance travail-repos selon le RSST(1)
https://www.irsst.qc.ca/prevenir-coup-chaleur-travail/calcul-rsst.aspx

3) Calcul de l’alternance travail-repos selon l’ACGIH(2)
https://www.irsst.qc.ca/prevenir-coup-chaleur-travail/calcul-acgih.aspx

En conclusion
Certes ces outils ont été développés au Canada, mais rien n’empêche de les utiliser dans d’autres pays, ces outils n’étant pas règlementaires au sens du terme mais des outils d’aide à l’évaluation et à la décision.

Et n’oublions pas
L’évaluation des risques est obligatoire. L’inscription des risques liés aux ambiances climatique au document unique est indispensable.

Date document : 14/06/2020


(1) RSSR Règlement sur la Santé et la Sécurité au Travail
(2) ACGIH American Conference of Governmental Industrial Hygienist (www.acgih.org)